Vipassana 101 – Par Jad Khoury Ostéopathe

Vipassana est une technique de méditation qui est l’enseignement du Bouddha vieux de 2500 ans. Elle a été enseignée en Inde pour la première fois après que Bouddha ait atteint l’éveil mais transmise sous sa forme authentique et conservée en Birmanie.

  • Vipassana veut dire : Voir les choses telles qu’elles sont en réalité.
  • Son but : Éliminer la cause de la souffrance.
  • C’est une technique d’auto-purification par l’observation de Soi.
  • Autopurification processus de purification personnelle

Basée sur une Loi universelle elle est applicable à tous, sans besoin d’appartenance à un mouvement religieux, une secte ou une caste quelconque. Donc toute personne peut s’engager sur cette voie sans aucune expérience, connaissance ou appartenance requise.

Pour que ça fonctionne optimalement elle se décline en trois parties qui se suivent, se complètent et se renforcent :

  • La moralité ou le code de conduite
  • La maitrise de l’esprit par la concentration, la volonté et la détermination
  • La sagesse acquise par la connaissance de la vérité

Durant la retraite la moralité se traduit par l’adoption de 5 préceptes :

  • S’abstenir de tuer toute créature vivante
  • S’abstenir de prendre ce qui n’est pas donné (voler)
  • S’abstenir de paroles mensongères (mentir)
  • S’abstenir de prendre des intoxicants tabac, alcool, drogues
  • S’abstenir d’inconduite sexuelle (excès, adultère, fantasmes)

Le noble silence est requis pour encourager l’observation de soi en minimisant les interactions interpersonnelles, pour respecter le précepte de ne pas  mentir (Noble parole).

La maitrise ou concentration de l’esprit commence par l’observation de sa propre respiration puis des sensations qui apparaissent sur le corps.

La Sagesse est acquise par la conscience et l’équanimité face à ses propres sensations permise par la continuelle connaissance de la vérité de l’Impermanence : anicca.

Équanimité : égalité d’âme, d’humeur, c’est une disposition affective de détachement et de sérénité à l’égard de toute sensation ou évocation, agréable ou désagréable.

À ce stade, le méditant fait l’expérience de la vérité de la loi de l’impermanence en le ressentant sur son propre corps.

La loi s’apparente à la Vérité dans le sens ou tout ce qui se manifeste finit par disparaitre.

Le cycleapparition – durée – disparition se perpétue sans cesse.

Il devient pour ceux qui l’ignorent, une cause de souffrance potentielle.

Les êtres humains vivant dans l’ignorance de cette vérité réagissent par de l’avidité ou de l’aversion aux expériences qui se présentent. 

  • « J’aime / Je n’aime pas »
  • « Je veux / Je ne veux pas »
  • « Joie / Tristesse »
  • « Plaisir / Douleur »
  • « Attachement / Deuil »
  • « Illusion / Désillusion »
  • « Enthousiasme / Déception »
  • Etc…

La méditation Vipassana permet d’expérimenter dans son propre corps la vérité de l’apparition et de la disparition des sensations / pensées / émotions et plus encore. La prise de conscience qui s’en suit permet de se détacher de cette roue et d’être en paix avec ça.

Jad Khoury – Ostéopathe à Rawdon (osteoenligne.com)