La gratitude comme remède à tout

On dit souvent que nous n’avons pas de pouvoir sur certaines choses, et je suis d’accord. Parfois, nous n’avons d’autre choix que de rester pendant quelque temps dans une situation inconfortable, injuste voire même enrageante. Alors, l’exercice de cultiver de la gratitude est l’option qu’il nous reste. Je vous explique.

 

Quand je suis dans une situation désagréable, je tente toujours de voir ce pour quoi j’ai de la chance. Il y a forcément un autre humain sur la planète qui a moins de chance que moi en ce moment alors je tourne mon attention vers ces éléments et mon énergie change. Au lieu de m’apitoyer sur mon sort pour ce qui ne va pas bien, je regarde ce qui va bien.

 

Par exemple :

 

Je suis en voyage avec ma petite famille et l’endroit où nous dormons ne sent pas très bon, c’est moyennement propre et l’odeur d’humidité envahit la chambre où nous dormons tous les quatre. Mon esprit, qui fonctionne depuis 2 millions d’années en mode défensive pour ma survie, a tendance à focusser sur le négatif. « Ouach, les draps me dégoutent un peu, l’odeur m’énerve et je n’aime pas cet endroit. Nous aurions dû prendre une autre chambre, etc. ». Mon corps est tendu, mes mâchoires aussi et j’ai l’impression que ça me pique partout car mon imagination me joue des tours (car vous savez que le corps ne fait pas la différence entre ce qui est vrai et ce que nous imaginons n’est-ce-pas?). Puis, je repense à mon remède-miracle : LA GRATITUDE!

 

Je me mets à penser à des petites familles qui fuient leur pays en guerre, aux réfugiés, aux victimes de la famine, aux familles déchirées par des sinistres ou des situations juridiques, etc. Et tout à coup, j’ai de la gratitude que nous soyons tous les quatre réunis au même endroit, au chaud et en sécurité. J’ai de la gratitude d’avoir un lit, un matelas et des couvertures. J’ai de la gratitude de pouvoir me lever n’importe quand et avoir accès à une salle de bain toute équipée, à une cuisine remplie de nourriture et à un ordinateur pouvant se connecter au monde entier. J’ai de la gratitude face à toutes les possibilités que la journée du lendemain amène. J’ai de la gratitude de vivre dans un pays libre où je peux étudier, voyager et m’exprimer librement. J’ai de la gratitude pour mon corps en santé, pour mon amoureux et mes enfants en santé, pour mon esprit en santé.

 

Et quand je reviens dans l’instant présent, j’apprécie tout à coup la petite chambre où je me trouve et plutôt que de ressentir du dégout je ressens du bien-être et de la joie. De la paix intérieure.

 

OK, c’est peut-être un exemple facile, me direz-vous, mais essayez-le avec d’autres situations; vous verrez qu’il y a toujours des éléments pour lesquels vous pouvez avoir de la gratitude.

 

  • Vous avez eu un dégât d’eau? Ayez de la gratitude d’avoir une maison ou un appart.

  • Vous avez eu un accident d’auto? Ayez de la gratitude d’avoir une voiture, une assurance ou des soins de santé.

  • Vous avez de l’anxiété? Ayez de la gratitude d’avoir accès à des ressources, à des médecins et à des amis pour en parler.

  • Vous avez souvent des migraines? Ayez de la gratitude d’avoir tous vos sens pour ressentir, un lit pour vous reposer.

  • Vous avez des enfants turbulents? Ayez de la gratitude d’avoir pu expérimenter la parentalité et d’avoir accès à des services pour vous aider.

  • Vous avez trop de moustiques ou trop de neige? Ayez de la gratitude de vivre dans un pays libre sans guerre.

  • Vous avez perdu votre emploi? Ayez de la gratitude d’avoir des compétences pour chercher autre chose et un réseau pour vous aider.

  • Vous avez perdu un être cher? Ayez de la gratitude pour les autres personnes qui sont toujours à vos côtés.

  • Etc.

  • Etc.

  • Etc.

 

Pour terminer, sachez qu’il est maintenant prouvé scientifiquement que les états d’esprit qui nous habitent influencent l’environnement qui nous entoure et que, par la loi d’attraction, nous attirons ce que nous dégageons. Ma question est donc la suivante : voulez-vous attirer d’autres situations désagréables en vous plaignant sur ce qui ne va pas ou voulez-vous plutôt attirer des moments de paix, de simplicité et de joie qui vont vous élever et vous rapprocher de votre idéal de vie?

 

Attention! Cela ne veut pas dire de ne pas s’activer pour changer ce sur quoi nous avons du pouvoir. Au contraire. Ce remède est à utiliser chaque fois que nous n’avons pas le pouvoir de changer la situation dans l’immédiat. Et pour bien le maîtriser, je vous suggère de pratiquer chaque soir, avant de vous endormir, en nommant trois choses pour lesquelles vous avez de la gratitude. Cet exercice est encore plus puissant quand on le fait à 2, à 3 ou à plus! Les enfants adoreront!

 

 

Pour du soutien afin d’apprendre à cultiver la gratitude, visitez mon site Web pour participer à l’une de nos activités ou prenez rdv en coaching.